Rando avec Yakkair one ???

Bivouaquer deux ou trois nuits en descente de rivière me tente bigrement mais le cahier des charges que je me suis fixé est assez compliqué :

  1. je veux utiliser le Yakkair One
  2. je veux un minimum de confort
  3. je veux un maximum de simplicité

1 Le Yakkair one pour sa simplicité, son poids mini et sa voile Flip flap

2 le confort : une tente (ou un sur sac pour la belle étoile) mais un matelas pneumatique correct et un duvet. De quoi casser la croûte chaud, s’habiller et se changer, un minimum d’affaires de toilettes.

3 Simplicité le tout doit être transportable par le bonhomme seul histoire de regagner un point de départ en empruntant train ou bus. Donc il faut aussi pouvoir embarquer  la bouffe, une popote minimale, des fringues, papiers, appareil photo et cerise sur le gâteau l’iPad histoire d’embarquer un GPS, des bouquins, un lien internet, la télé, la radio, des infos multiples etc.

Alors au boulot, en principe j’ai tout ce qu’il faut, il suffit de me transformer en Jivaro réducteur de tête pour optimiser tout ça…

Alors résultat des courses après une journée de cogitation, quelques courses pour compléter l’équipement, voilà ce que ça pourrait donner :

Bon sur cette photo tout y est ! et le kayak ne me parait pas trop surchargé et me semble navigable :

Inventaire :

  • le kayak et sa voile flip flap,
  • dans la pointe avant : 2 litres d’eau,
  • derrière le siège un matelas pneumatique,
  • sous le pontage arrière dans un sac étanche : duvet, oreiller compressible, sur sac,
  • dans le sac du Yakkair attaché par trois mousquetons sur le pontage arrière : sac étanche avec les fringues (calbute, polaire, tee shirt chemise légère anti coup de soleil, fumantes, pantalon, short), hamac, pompe,popote, gaz, bouffe, affaires de toilette (serviette, savon, brosse à dent, crème solaire, aspirine, pansements, antimoustique),
  • sur le sac : tente D4 1 place,
  • dans le bidon : les papiers, l’appareil photo, lunettes,
  • dans une pochette étanche commandée chez Pearl diffusion (10€) : Ipad…

Détail du matos :

Détail cuisine :

Bon et le tout plié dans le sac du Yakkair (avec le gilet et la tente accrochés dessus) + un sac de voyage avec tout le reste du bardas. Je ne  ferais pas des kilomètres avec mais c’est possible de porter tout ça …

(le sac de voyage vide tient dans le sac Yakkair)

Autonomie disons deux nuits …

J’oublie sûrement quelque chose… ah oui, si  :

 

Bon je crois que je vais tester la navigabilité du Yakkair avec tout le fourbi demain sur le lac de Naussac. Ensuite il faudra attendre la mi juillet pour titiller la rivière pour de vrai !

à suivre…

9 réflexions sur « Rando avec Yakkair one ??? »

  1. Bonjour Marc,

    joli projet !

    Si je peux me permettre… le bateau me semble très chargé pour être gérable seul sur une rivière en cas de portage notamment, s’il prend un peu l’eau et qu’il faut débarquer rapidement sur une berge pour vider etc… Peut-être quelques pistes d’allègement:
    – La voile, en rivière il faut qu’il y aie de longues sections sans « obstacles » à gérer (et avec le vent favorable, of course), sera-elle vraiment utile?
    – L’iPad… voila un détail qui ne me semble vraiment pas utile, surtout pour deux ou trois jours de descente. L’utilisation du GPS en rivière est restreinte, quant aux autres fonctionnalités…
    – Hamac + matelas + tente, je pense qu’il devrait être possible de faire un sacrifice, même si, une fois le hamac abandonné, il est clair que tu passeras ton temps à voir de beaux arbres qui n’auraient demandé qu’à l’accueillir !!!
    – la tente… ces sacrées 2 sec’ font bien du dégât. C’est vrai que ça n’est pas cher, mais des T2 ultralight pro d’occas se trouvent bien et sont plus spacieuses, bien plus compact et moins lourdes.
    – duvet etc… attention à l’endroit où ils sont stockés : l’eau s’écoule facilement vers l’arrière du siège du pagayeur, donc mettre à cet endroit ce qui doit impérativement rester sec pour réchauffer l’aventurier en cas de coup dur me semble risqué. Je sais que tout est en sac étanche mais… La nourriture plutôt?
    – la cuisine: pour 2 jours, l’utilisation d’un réchaud à alcool fait maison c’est le top en terme de poids et d’encombrement, et c’est facile à faire ! ()
    – la réserve d’eau: 2 litres peuvent être un peu justes. Tout dépend du lieu où tu seras. Je suggère le recyclage d’un cubis de vin (vide!) de 5 litres : on réussit à les re-remplir d’eau au robinet . Ça ne prend pas de place quand c’est vide et c’est extrêmement solide. Certains sont aluminisés et donc opaques, ce qui est mieux pour la conservation de l’eau. Il faut rincer de nombreuses fois pour enlever le goût puis ne pas le remplir à fond pour le mettre dans le bateau, comme ça il prend la forme de la pointe entre les 2 boudins, derrière le cale-pieds!

    Voila, bonne fin de préparation, et surtout belles balades !

    Raphaël

  2. Personnellement je préfère le tapis de sol auto-gonflant au matelas pneumatique et la navigation à plusieurs pour organiser les navettes départ/arrivée.
    Bonne navigation.

    • L’autogonflant tient plus de place que le matelas dégonflé et à peine plus léger… Question confort je préfère le bon gros matelas pneumatique ! Et comme j’embarque la pompe du Yakkair …
      Moi aussi je préfère les sorties en groupe mais l’autonomie ça augmente encore les possibilités, surtout que les copains ont des projets pendant le moment où je bosse encore !!!

  3. Bon ça va tu t’es organisé. Je peux défunter tranquille plus besoin de personne; Bravo c’est chié pensé (=allusion fine à la dernière photo)

  4. salut Marc , juste quelques idées ..
    le bateau pour bien avancer demande du poids sur l’avant tu peux glisser l’eau dans la pointe avant en container souple bien sur .
    sous la voile tu peux placer un sac de pont en pointe , pour els objets auquelq on aime a acceder en route , téléphone ,app foto , barres céréales etc
    comme matelas pourquoi ne pas utiliser le plancher gonflable ? un peu dégonflé ça doit faire l’affaire pour deux nuits ..
    il est possible de placer un sac étanche sous les genoux en travers de la marche 5 a 7 litres de plus cela empeche les douleurs dues aux hyperextensions des jambes
    pas vu mais une pompe semble nécessaire quand même ..c’est accessible aussi sans débarquer et ça peut recentrer les masses ..

    bonnes cogitations 😉

    • J’avais pensé au plancher mais il est vraiment très dur ! C’est son atout ! Même en le dégonflant un peu je crains aussi de l’abîmer sur un sol caillouteux… J’embarque bien la pompe du Yakkair donc elle servira à gonfler le matelas !
      L’idée du sac sous les genoux me parait excellente et soulagerait encore l’arrière.

Répondre à Marc Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.