Pirate du Rhône ?

Tiens au fait, pourquoi mon dernier bateau s’appelle-t-il « Pirate du Rhône » ?

Mes autres bateaux ont eu pour nom :

Brocéliande (Fireball), La Marie-Charlotte (Topper Cruz), le Citron 2 (Laser), Ondine (Primaat), Mary Ann (Vaurien), Raspoutine (Maraudeur), Octobre Rouge (Maraudeur) et puis la série des Venexiana (jusqu’au 4) (Trident 80, Etap 22i, Trapper, Blue Djinn).

Skerry 33 aurait pu s’appeler Venexiana 5…

Non, s’ il prend le nom de Pirate du Rhône c’est en référence avant tout  à ce fleuve que nous aimons tout particulièrement.

Pourtant les amateurs de flibuste seront déçus… Pirate du Rhône désignait en réalité des pêcheurs braconniers du fleuve…

Le film documentaire de 1933 de Jean Aurenche et Pierre Charbonnier nous fait revivre cette histoire…

On peut également citer le premier roman de Bernard Clavel paru en 1957 avec le titre éponyme .

Le livre raconte  lui aussi la vie de ces pêcheurs  et leur désarroi quand le fleuve sauvage se retrouve canalisé par les grands travaux de la CNR, la compagnie nationale du Rhône…

 

Une réflexion au sujet de « Pirate du Rhône ? »

Laisser un commentaire