Avirons, avirons pfff….

Je n’ai jamais caché ce que je pensais de la propulsion par aviron : le moyen le plus crétin jamais imaginé pour faire avancer un bateau ! Avancer le dos à la marche… fallait le trouver et surtout persévérer … Bon bref passons.

Chaque fois que j’ai eu à me servir de ces fichus bouts de bois dans l’urgence ça n’a jamais été très bon…

Alors pour éviter de perdre :

  • 1, la dame de nage,
  • 2, l’aviron lui même,

Un petit dispositif à savoir un anneau brisé pour assurer la dame de nage et un élastique avec un crochet qui s’attache à l’anneau pour assurer l’aviron.

Vite mis en place au départ et en principe l’assurance de trouver les avirons en place au moment voulu…